Rechercher
  • Zeteo

Bertrand Chevallier- Chantepie : Serons-nous des vivants avant notre mort ?




Bertrand Chevallier-Chantepie est coach en accompagnement professionnel, il est également engagé dans l’association Au Cœur des Hommes, qui a pour but d’aider les hommes à accomplir leur vie d’homme. Il vient de publier Accomplir sa vie d’homme, un livre qui résume justement les éléments essentiels de ce qu’il transmet.

La vie était toute tracée, une belle carrière dans un groupe informatique, avant que Bertrand Chevallier-Chantepie vive une expérience charnière : En 2016, au moment où il vit des difficultés dans sa vie personnelle, il accepte d’aller vivre un camp entre hommes, au cœur du massif de la Sainte-Baume.

C’est là que Bertrand Chevallier-Chantepie va prendre conscience comme jamais de sa dignité humaine, et surtout de sa dignité masculine : il découvre alors qu’ « il est bon que je sois un homme ». Et s’il va puiser dans son expérience professionnelle, dans sa formation de coach et une très bonne connaissance de la psychologie, c’est à la lumière de sa foi chrétienne revitalisée à la Sainte-Baume qu’il éclaire toute sa transmission.

Car de transmission ici, il est principalement question. Elle est l’essence de la vocation de l’homme et particulièrement du père, qu'il soit biologique ou spirituel : Diffusé quelques jours après le pélé des pères qui, en France, a rassemblé des dizaines de milliers de marcheurs vers Cotignac, Vézelay ou Montligeon, et avec une dimension supplémentaire particulière avec le décès de Stefan Wilkanowicz, qui fut un modèle de père et de beau-père (voir plus bas), cet épisode ouvre à son tour un chemin nouveau pour Zeteo, parce qu’il parle de paternité, de masculinité et de dignité humaine.

Avec un invité qui sait, avec profondeur et même parfois avec une tendresse voisine d’une force sereine, restaurer les grandes qualités de l’homme masculin, celui qui traverse une sérieuse crise identitaire depuis quelques décennies.


Pour écouter ce 165ème épisode, il suffit de cliquer sur le bouton en haut de ce texte, ou de cliquer ici pour l'écouter sur le site de Zeteo, ou encore de cliquer ici pour l'écouter sur Spotify, Deezer et toutes les bonnes applications de podcasts.

____________


Pour découvrir Leadership Présence, l'activité de coaching de Bertrand Chevallier-Chantepie: cliquer ici.

Pour découvrir l'association Au Coeur des Hommes, cliquer ici.



Et pour lire Accomplir sa vie d'homme, le livre de Bertrand Chevallier-Chantepie, cliquer ici.






____________


HOMMAGE À STEFAN WILKANOWICZ



Si je n’ai aucun doute qu’il est déjà dans la paix et la joie de la présence de ce Dieu qu’il a tant aimé de son vivant, et de son épouse Thérèse qu’il a aussi tant aimée, c’est dans le déchirement et la tristesse que je pleure le départ hier matin de Stefan Wilkanowicz. Il y a deux ans, il était l’invité de Zeteo, au cours d’un épisode consacré à la Génération Jean Paul II. Sans lui, Zeteo n’existerait pas, et bien d’autres choses non plus, dont l’évènement le plus important de ma vie, il y a presque 32 ans jour pour jour, avec le mariage avec Marzena, sa propre fille. Alors qu’il voguait sereinement vers le centenaire, Stefan Wilkanowicz est parti un peu avant, à l’âge de 98 ans. Sans doute est-ce un nouveau clin d'oeil, un peu spécial celui-là, de cet homme si humble et si discret, bourré d'humour, qui aimait tant s'effacer derrière tous ceux qu'il rencontrait. Stefan Wilkanowicz était un homme exceptionnel. Un chrétien d’une piété et d’une humilité édifiantes, un intellectuel aussi modeste que brillant, un éditeur courageux, un chrétien engagé et aussi un cœur et un esprit formidablement ouverts à l’autre, quel qu’il soit, où qu’il soit. Il m’a marqué profondément, durablement. C’est lui qui a ouvert mon esprit un peu trop empli de certitudes vers l'attention, l'écoute et le respect envers tous. Jamais de ma vie n’ai-je rencontré un homme ayant autant d’amis issus de pays, de milieux, d’origines, de convictions et même de religions différentes. Le grand Cardinal Lustiger, entre autres, l’avait remarqué très vite. Stefan Wilkanowicz était devenu l’un des ses amis et conseillers privilégiés. Des cas semblables, je pourrais en citer beaucoup d’autres. Aux pires heures de la répression communiste en Pologne, Stefan Wilkanowicz a risqué sa vie et sa liberté pour défendre ses valeurs. Et s’il a gagné bien des combats dans sa vie, au point de figurer au rang des grandes personnalités de la Pologne des années Solidarnosc, c’est aussi grâce à une rencontre déterminante dans sa vie. Avec celui que Stefan Wilkanowicz était trop humble pour appeler son ami, un homme qui avait pourtant apprécié à ce point cet intellectuel doux et déterminé, qu’il en avait fait l’un des ses plus proches compagnons de route : Karol Wojtyla, qui s’est toujours appuyé sur lui et pour différentes missions souvent délicates, tout au long de sa charge épiscopale à Cracovie, comme tout au long de son pontificat romain. Le mot qui revenait le plus souvent chez Stefan Wilkanowicz, comme un refrain, c’était celui du dialogue. Et Dieu sait mieux que moi tous les dialogues qu'il a noué dans sa vie. Il était un passionné des faibles et des minorités, qu’il allait chercher en Asie – particulièrement au Viet-Nâm, le pays de son épouse Thérèse – aux Amériques du Nord, du Centre ou du Sud, en passant par les innombrables pays slaves qu’il aimait tous distinctement. Ce qui a sans doute été le plus remarqué chez lui, ce sont ses profondes et riches relations avec le monde juif. Celui qui, de nombreuses fois, a aimé reconnaître ses mérites. Nous vivons des temps troublés, qui l’inquiétaient lui aussi, même s’il ne perdait jamais l’espoir et qu’il avait la sagesse de ceux qui ont compris qu’à la fin, c’est toujours le bien qui gagne. C’est pourquoi, même en ces heures marquées par des divisions si douloureuses entre chrétiens, qui s’opposent avec parfois même de la complaisance dans la violence, en particulier sur les réseaux sociaux, je prie pour que le dialogue et la paix l’emportent. En attendant, si la joie reviendra certainement, surtout avec le souvenir d’un homme aussi tendre et joyeux, ces heures sont celles du deuil, du vide, de l’absence… et d’un absurde qui crie dans ma tête et mon corps. Ces déchirements-là ne sont pas humains, nous ne sommes pas créés pour supporter ça. Alors, je regarde le Christ, celui que mon beau-père aimait tant, et je me dis que Lui saura déjà consoler les plus proches de Stefan Wilkanowicz : ses deux filles, ses petits-enfants, et tous ceux qui, comme moi, l’ont tant aimé. Ma prière et ma peine avec chacun d'entre eux, Au revoir et merci, merci tellement, cher beau-père, cher Stefan Wilkanowicz Guillaume Devoud



____________


POUR POUVOIR TRAVERSER L'ÉTÉ

Nous remercions les auditeurs qui entendent nos appels et qui nous envoient des dons,


Et faisons appel aux auditeurs qui écoutent nos podcasts, qui les apprécient, qui pourraient faire un don mais qui ne le font pas, soit parce qu’ils pensent le faire et qu’ils oublient, ou qu’ils pensent que d’autres le feront peut-être à leur place, ou encore pour d’autres raisons…



L’habitude de la gratuité des contenus numériques est une mauvaise habitude, elle repose sur une illusion ou une tromperie, car il ne peut pas y avoir de contenus de qualité gratuits et il est normal, quand on le peut, de contribuer à un service que l’on reçoit.


Nous ne pouvons continuer sans vous, sans vos dons, même s’ils sont d’un montant modeste, parce que nous ne fixerons jamais un prix d’accès et que ceux qui ne peuvent contribuer pourront toujours nous écouter, grâce à l’effort de ceux qui le peuvent.


Nous avons l’été à traverser, nous continuons de diffuser des podcasts spirituels et positifs, si importants peut-être au moment où nous vivons des temps troublés.


Nos témoins répondent aux enjeux actuels, à votre tour, quand vous le pouvez, de nous aider à répondre à nos propres enjeux financiers.


Nous comptons sur vous !


Votre don est défiscalisé à hauteur de 66% : un don de 30€ ne vous coûtera en réalité que 10€.

Alors d’avance, un grand merci à ceux qui entendront cet appel et qui feront un don en cliquant sur le bouton « faire un don ». Vous trouverez également à ce lien les informations qui expliquent nos besoins.

Fraternellement, Guillaume Devoud Ceux qui préfèrent payer par chèque le peuvent en l’adressant à l'Association Telio, 116 boulevard Suchet – 75016 Paris. Virement : nous contacter.

---------------


TELIO : Le podcast pour raconter la vie des saints aux enfants



Depuis quelques jours, le 8ème épisode de Telio est en ligne : la suite et la fin de la vie de Sainte Mère Teresa - L'Ambassadrice de Jésus, racontée aux enfants. Pour l'écouter, cliquer ici.

--------------


BETHESDA : "VEUX-TU ÊTRE GUÉRI ?"



Bethesda, le podcast de la guérison et de la conversion. Chaque semaine, le témoignage d'une personne qui a vécu l'extraordinaire de la guérison et de la conversion dans la rencontre avec le Christ.

Depuis quelques jours, le 40ème épisode de Bethesda avec Alexandra, très marquée par le décès de deux amis proches. Peu à peu, elle a été envahie par l’envie de ne plus vivre et d’être rappelée par Dieu, plutôt que de subir une vie dont elle ne voyait plus le sens.

Élevée dans la foi chrétienne, Alexandra témoigne de l’intervention de Dieu dans sa vie, tout en douceur et en profondeur, à l’occasion du passage dans une église, ou de la rencontre avec une amie de ses parents.

Aujourd’hui, Alexandra est habitée par une foi ardente et un désir de partager au-delà du confort quotidien. Elle explique ici tout son cheminement, qui vient de l’amener à prendre une décision radicale et généreuse…

Pour écouter le témoignage d'Alexandra : En un instant, j'ai senti que je passais de la mort à la vie, il suffit de cliquer ici.


--------------

Pour en savoir plus à notre sujet, cliquer ici. Pour en savoir plus au sujet de Bethesda, cliquer ici. Pour lire les messages de nos auditeurs, cliquer ici. Nous contacter : contact@zeteo.fr Proposer votre témoignage ou celui d'un proche : temoignage@zeteo.fr